Jeunes mages de tous horizons, de toutes guildes, rassemblez-vous. Car ici commence votre aventure...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kotaro Nagaï [Validée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kotaro Nagaï [Validée]   Mer 15 Oct - 15:50

I- ETAT CIVIL



Nom :Nagaï
Prénom : Kotaro
Surnom :Euh... "L'homme aux cierges" (au pif)
Age : 19 ans
Sexe : Masculin
Appartenance :Vagabond
Travail : Chômeur Mage itinérant


II- INFORMATIONS GENERALES



Magie utilisée : Bougies (vous verrez bien c'est une inventions assez space mais j'aime le concept)

Arme(s) utilisée(s) : Cierge, Kotaro possède des cierges un peu particuliers (longueur: environ 1m) avec lequel il peut utiliser sa magie(3 types différents)

Description psychologique :
Kotaro est d’un naturel réservé mais ne manque pas de fidélité envers ses amis véritables Il est plutôt rêveur et semble fréquemment plongé dans ses pensées. Distrait ou lunatique sont des adjectifs qui, somme toute, le décrirait assez bien. Il se montre parfois compatissant, néanmoins, ce n’est pas l’un de ces justiciers en quête de équité, il considère que les puissances bonnes et mauvaises font partie d’un équilibre avec lequel il faut vivre. Il est franc, parfois à l’excès, à la limite de l’insolence ce qui ne manque pas de lui attirer de temps à autres quelques ennuis.. Il fait parti de ceux qui voient les verres d’eau à moitié vide, cela le rend exigeant envers lui-même mais aussi envers les autres. Pour résumer c’est un type bien à qui il manque certainement un grain de folie et une once de sociabilité.Il se fiche pas mal des questions existentielles et affiche un dédain absolu envers la politique ainsi que touts les organismes qui sont supposés contrôler les gens et leurs actions. Il apprécie la lecture et le calme et n'apprécie que peu l'inutilité en particulier lorsqu'il sont prétentieux. Concernant ce qu'il aime manger, il a une nette préférence pour le sucré et n'aime pas ce qui est acide.
Malgré sa personnalité portée sur l’isolement, il possède un certain sens de l’humour. Il ne fait sans doute pas l’unanimité car c’est plutôt de l’humour noir mais c’est un point notable chez Kotaro. Lorsqu'il s'exprime c'est souvent par images qui sont bien plus agressive et méchante que ce qu'il pense vraiment ainsi "fiche moi la paix" se transforme en "va brûler en enfer" ou encore "servez moi une bière" qui devient "servez moi l'immonde breuvage que vous coupez à l'eau et que vous avez le cran d'appeler bière".
Donc voilà ça c'est pour celui que vous connaissez peut être mais il existe un autre Kotaro, car ont pourrait le dire atteint d'une shizofrénie des plus étrange,par souci pour votre intégrité physique, je ne peut que fortement vous conseiller de ne pas toucher à son écharpe, cela le met dans un état second, ce n'est plus la même personne en fait, "le timide" Kotaro se transforme en "l'assoiffé de sang".
L'autre Kotaro, celui que vous ne connaissez sans doute pas, c'est lui, "l'assoifé de sang". Il devient complètement dingue quand on touche à son écharpe et en plus, personne ne sait pourquoi… Il est possible que ce Kotaro là prenne quelques libertés par rapport au règlement du forum mais on évite de lui en tenir rigueur en général.. Vous voyez très bien ce que je veux dire… Ainsi ne vous étonnez pas s’il vous traite comme un « nid à poussière tout juste bon à salir les écharpes des honnêtes gens mais incapable de les nettoyer correctement » c’est tout à fait normal après tout vous avez touché son écharpe et il ne voyait pas son reflet dedans après que vous l’ayez lavé et puis vous étiez prévenu alors ne venez pas vous plaindre.


Description physique :
De taille moyenne (environ 1m75), Kotaro est un jeune homme à la silhouette svelte, il est assez agile. Sa musculature n’est pas impressionnante, mais il est, en vérité, difficile de distinguer quoi que ce soit sous ses vêtements amples de couleur uniforme. Ses habits sont toujours (ou presque) de couleur noire, amples pour permettre les mouvements et de matière légère comme le tissu. Il possède une grande écharpe noire qu’il ne quitte jamais. Dans son dos, un grand carquois, noir lui aussi, dans lequel se trouve plusieurs longs cierges. Il a les cheveux blanc sur le devant et noir derrière, ils sont assez long pour un homme car il ne les coupe qu'à partir du moment ou ils commencent à gêner sa visibilité. Le teint pâle, le seul élément qui ressorte de sa personne sont ses deux grands yeux verts qui donnent à son regard une intensité peu commune. Sa démarche est souple, à l'instar de ceux qui ne féquentent pas les villes, il est habitué à une vie sauvage qui l'a rendu relativement endurant.
Ses émotions s'expriment peu sur son visage, tout au plus une ride entre les sourcils lorsqu'il est en colère. Rire? personne ne l'a jamais vu faire, son amusement se traduit le plus souvent par un petit sourire en coin et ses yeux qui pétillent peut être plus qu'à l'habitude cela lui donne air un air sûrement plus vivant voir même légèrement bienveillant.

Histoire :

Éveil à la magie:
Kotaro vécu une enfance modeste dans un petit village de pêcheur à l’ouest du continent. Ses parents étaient de condition modeste mais cela n’affectait pas la joie infantile qui l’habitait comme chacun des autres enfants. Durant l’année de ses neuf ans, il se rendit comme chaque année durant la période des fêtes au bourg le plus proche possédant une église. Malheureusement pour lui cette année devait être la dernière ou il reviendrait innocemment dans ce solide bâtiment en pierre et percé de quelques vitraux pour fêter comme il se doit les fête avec sa famille. Kotaro aimait beaucoup l’église, non pas qu’il soit particulièrement pieu mais il affectionnait l’atmosphère de calme qui y régnait, son bonheur était à son comble lorsque la nuit tombait car plus que les lumières colorées des vitraux, ce qui le fascinait était la lueur dansante des bougies et quand mieux les admirer qu’à la nuit tombée? Il passait des heures de son temps à les regarder danser dans leur ballet nocturne. C’est alors, lors d’une de ces veillées « aux chandelles » que la magie s’éveilla chez Kotaro, il voulu approcher sa main pour attraper une des bougie mais il ne toucha que le vide, étonné, il s’aperçut que la bougie avait changé de forme. Sa stupéfaction passée, il s’en amusa, il quittait son rôle de spectateur et devenait l’un des acteurs du ballet tant admiré. Lorsqu’un moine, qui connaissait à connaître ce jeune garçon fasciné par les bougies vint le voir, il fut stupéfait, Kotaro avait de la cire plein les mains et les flammèches au bout des doigts, il virevoltait en riant aux éclats. Le moine le renvoya chez lui et le lendemain il retourna dans son village.

L’apprentissage:
De retour chez lui, la vie repris son cours mais il ne pouvait pas oublier la sensation grisante qu’il avait éprouvé, aussi lorsque le dimanche fut venu, à la fin de l’office du matin, il alla voir le prêtre:

- Dites monsieur, vous avez des bougies?

- Bien sur mon enfant, mais il faut les acheter, tu veux faire une offrande au Créateur?

- Non monsieur mais vous savez j’arrive à faire des très chouette trucs avec des bougies je peut vous montrer si vous voulez.

Intrigué, l’homme d’église lui donna un de ses cierges, Kotaro s’en réjouit et commença les tours que sa magie, encore jeune, lui permettait de faire. Il ne vit pas le visage le visage du père se déformer de colère et virer au cramoisi. Sans qu’il ait eu le temps de comprendre, on lui avait arraché le cierge et on le traînait sur l’unique place en terre du village. Le prêtre voyait en lui une incarnation du Mal venu semer le trouble dans sa paroisse, par ses discours enflammés, il avait une grande influence sur les crédules villageois, il n’eut aucun mal à faire bannir Kotaro et ce malgré les protestations de ses parents avec pour motif: pratique démoniaque. Ses parents était pauvres, s’il quittait ce qu’ils possédait, la famille ne subsisterait pas longtemps sans moyens de survie. Le père de Kotaro confia ce dernier aux soins d’un jeune mage de sa connaissance. Son nouveau maître était spécialisé dans les sceaux et glyphes en tout genre mais surtout en malédictions. Ils partirent donc ensemble après que le garçon eut fini ses adieux à ses parents.

Son maître se montrait exigeant avec lui, mais ce genre de magie ne correspondait pas vraiment avec Kotaro, il apprit cependant les bases de la malédiction après de nombreuses semaines d’effort. Cependant le mage, plus que la magie mis l’accent sur l’éducation générale du jeune garçon, c’est ainsi que lui qui ne savait lire et écrire qu’approximativement progressa rapidement pour devenir un bibliophile avisé. Kotaro lui était reconnaissant de l’avoir recueilli mais il réalisait bien qu’ils n’allaient pas rester longtemps ensemble, en effet ils avaient conclu après discussions qu’il fallait à Kotaro un maître modeleur. Ils restèrent tout de même une année complète ensemble, puis ils rencontrèrent un modeleur de terre, Fumio Sagara qui fut celui qui enseigna vraiment la magie à Kotaro.

L’homme avait la trentaine mais paraissait cinq ans de plus, les cheveux en pagaille et la barbe légèrement hirsute, il était le genre d’homme un peu bourru au premier abord mais qui se révèlent fantastique une fois que vous les connaissez. Il passèrent 6 années à accomplir l’apprentissage de Kotaro, des années durant lesquels ils parcoururent le monde en long en large. Fumio aimait beaucoup le voyage en lui-même plus que ce qu’il atteignait, pour le jeune garçon ce fut l’occasion de découvrir de nouveaux horizons. Son maître se révéla excellent dans sa faculté de transmettre le savoir, il dispensait un enseignement rigoureux complet et de façons assez fréquente en laissant libre Kotaro de s’entraîner ou pas et ne lui imposant pas de travailler la maîtrise de la terre. A la fin de ces six années bien remplies, le jeune homme qui avait atteint les 16 ans devint ce que l’on peut appeler un mage. Un jour, alors qu’ils approchaient une ville (ce que d’habitude ils évitaient) Fumio lui annonça qu’il n’avait plus rien à lui apprendre et qu’il devait finir d'affiner sa maîtrise de la magie par lui-même. Il se séparèrent mais continuèrent de correspondre de façon régulière. Kotaro vécu une demi année dans cette ville, il subsistait grâce à un travail de percepteur auprès d’un jeune fils de bourgeois, qui était particulièrement turbulent sois dit en passant. Cette période lui permit surtout de faire la synthèse de ses deux enseignements pour mettre au point son type de combat, après cela , il repartit sur les routes sans but précis devenant vagabond.

Autres particularités :


Dernière édition par Kotaro Nagaï le Mar 21 Oct - 17:15, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kotaro Nagaï [Validée]   Jeu 16 Oct - 18:50

[name]Anecdote[/name]
IV- ANECDOTE


Rencontre avec la mort


1 an et demi plus tôt

Kotaro avait maintenant 17 ans il parcourait les chemins seul à la recherche d’expérience de vie, car tout compte fait, il n’avait jamais connu quoique que ce soit qui soit fort dans sa vie. Il se trouvait actuellement légèrement au nord de la montagne Hakobe le climat était frais à cause de la proximité de la montagne qui ne se situait toutefois qu’à plusieurs kilomètres. Il menait une vie sauvage vivant d’eau fraîche (et pas d’amour nan pas vraiment) et sa chasse/pêche. Le soir, alors qu’il établissait son camp, il pouvait de nombreuses fumées qui s’élevaient vers la montagne, au sud. Il s’en fichait complètement, ses rapports sociaux vous avez dû le comprendre plus tôt se limitait au minimum et il n’avait pas la curiosité d’aller voir ce qui pouvait bien s’installer en pleine forêt au pied de la froide montagne. Chacun de ces soirs d’hiver, il s’entraînait à la magie durant quelques heures puis se laissait aller dans les bras de Morphée jusqu’au matin ou une nouvelle journée commençait. Cependant, après une journée comme les autres, alors qu’il allait commencer son entraînement quotidien, une petite fille surgit, essoufflée, des buissons. Kotaro était toujours mal à l’aise en présence d’autrui mais pas au point d’ignorer l’enfant qui venait le trouver à la lisière de cette forêt perdue. Elle parla précipitamment:

- M’sieur.. Aide… Village… Magicien, vous ait vu… hier.

Il n’avait pas compris grand-chose mais il avait saisi une demande à l’aide, pas vraiment sa tasse de thé quoi que ce soit. Elle recouvra son souffle et se mit à parler précipitamment:

- S’il vous plait m’sieur, il faut m’aider, au village, ils ont tout brûlé et tué plein de gens, je vous ait vu hier vous êtes magicien vous pouvez nous aider.

- Euh… Évite de me vouvoyer pour commencer. Ensuite tu sais moi l’âme chevaleresque, braver le danger pour sauver des gens que je ne connais pas, c’est pas vraiment mon genre et…

Avant qu’il ait pu finir sa phrase, deux individus, vêtus de guenilles et crasseux jusqu’à l’os jaillirent à leur tour dans la clairière. Ils cherchaient visiblement la petite fille car celle émit un petit cri et vint se cacher derrière Kotaro, ce dernier gêné s’écarta puis reporta son attention sur les deux gueux qui l’évaluait du regard. Une lueur d’envie passa dans leurs yeux et ils sortirent des couteaux et se mirent à parler.

- Eh petit, si tu veux éviter les ennuis, amène la petite derrière toi et envoie tes fringues on crève le froid dans le coin.

Kotaro ne répondit pas, aussi ils s’approchèrent, un premier effleura son écharpe en pensant sûrement qu’il se verrait bien dedans. A peine la main avait elle touchée le tissu que le jeune homme s’interposait. Un pli marqué entre les sourcils indiquait qu’il était plutôt froissé qu’on ait pu oser penser toucher à son écharpe, non en fait il était extrêmement énervé, non en fait il était tellement en colère qu’il aurait pu faire fuir tout les démons de l’enfer en les fusillant du regard. Fusiller du regard c’était précisément ce qu’il était en train de faire sur la deuxième crapule encore debout devant lui après avoir enserré le premier sur le sol à ses pieds à l’aide d’un étau de cire. Le regard de celui qui était encore debout, de l’envie était passé à étonnement avant d’arriver finalement à la peur panique qui l’habitait actuellement. Il jeta un regard derrière lui, par ou il était venu mais Kotaro ne lui laissa pas le temps d’envisager la fuite. A peine se retournait qu’il peut sentir des menottes de cire autour de ses mains, le jeune homme se trouvait à moins d’un pas maintenant, l’air toujours aussi courroucé. La petite fille se réjouissait en silence, Kotaro la laissa penser ce qu’elle voulait mais s’il l’aidait ce n’étais pas vraiment par bon cœur.

*Ils vont regretter alors là… Sortir du marasme crasseux qui leur tient lieu de vie pour venir salir mon écharpe, je vais leur apprendre moi…*

Il se fit guider par ses captifs vers le campement de cette bande pillards. Ils s’approchait des fumées qu’il avait observé en début de soirée. Ils arrivèrent dans le camp. Plusieurs tentes miteuses se révélèrent à leurs yeux par la lumière d’un feu vivace allumé au milieu du cercle que décrivait les habitations de fortune. Lorsqu’ils arrivèrent à coté du feu, tous les brigands s’étaient rassemblés autour d’eux, les remarques fusaient:

- Tu es venu nous apporter ce que tu as? C’est gentil ça nous évite le déplacement…

- Qu’est-ce que tu leur a fait, c’est nos copains, relâche les si tu veux éviter les embrouilles.

- Eh petit envoie ta bourse avant que je vienne la prendre moi-même.

- Taisez vous lequel d’entre vous est le chef, que ce lâche vienne se battre avant que je lui arrache les yeux pour m’en faire des breloques.

Ils frémirent sous l’insulte, insulter le chef comme ça, le gamin avait du culot, un sacré culot même mais il allait bientôt savoir à qui il avait à faire, le boss allait lui faire ravaler son impertinence. Tous les regards s’était tournés vers une cabane de bois que Kotaro n’avait pas remarqué. La porte s’ouvrit mais on ne pouvait pas distinguer ce qu’il y avait derrière le seuil, la lumière n’était pas assez forte. Un homme immense, (il devait sûrement avoisiner les 2 mètres) sortit calmement, il portait un petit cimetère au côté mais on se doutait bien que ce n’était pas grâce à cela qu’il gardait son rang. Kotaro sortit une bougie (type 1) du carquois noir qu’il portait au dos et prononça quelques mots à voix basse, la bougie s’alluma sans qu’il ait eu besoin d’allumer la mèche.

- Tu veux te battre contre moi? Tu devrais te méfier, je suis comme qui dirait légèrement magicien…

- Notre combat à déjà commencé. Cette bougie que je viens d’allumer, c’est un maléfice. La flamme représente ton esprit et la cire ton corps. Ainsi ta vie se réduit maintenant d’instants en instants, ce n’est pas très rapide mais à la longue c’est plutôt efficace.

- Hein?! C’est quoi ce truc jamais entendu parler!

- Autre précision, je ne peut pas détruire la bougie ou éteindre la flamme mais tout autre que moi le peut aussi, fait attention. Tu as compris je pense que si tu endommage cette bougie, c’est ta vie qui part en fumée, c'est le cas de le dire

- C’est quoi ce plan!!! A moi les gars tout le monde sur ce type on va n’en faire qu’une bouchée!!!

A son appel, la trentaine de forban qui observait tranquillement sortit brutalement les armes et se précipita sur Kotaro. Étrangement, celui-ci souriait. Il fit quelques gestes de la main. « Candle Make: Bubble ». La bougie que Kotaro tenait à la main se modelait à sa guise, elle forma une sorte de bulle d’un mètre autour de lui. Tandis qu’il disparaissait derrière sa protection, il fixait le chef et souriant, l’air satisfait. Un éclair de compréhension passa dans son regard. Ébahi puis paniqué, il annula précipitamment son ordre. Il avait compris à temps que si ses subordonnés endommageait la bulle de protection, ce serait lui qui en pâtirait le plus. Les brigands obéirent docilement et revinrent se positionner en cercle pour observer l’affrontement des mages. Lorsque le jeune homme eut enlevé sa bulle, le chef, (qui s’appelait Tomito) s’élança sur lui, l’épée au clair. « Candle Make: Shield » La bougie prenait maintenant la forme d’un bouclier et il eut tout juste le temps de détourner son attaque. On sentait que la frustration commençait à le gagner, comme pour le prouver, il commença à utiliser sa magie. High Speed Magic, une forme de magie assez répandue mais il semblait la coupler avec une magie du feu particulière. Plusieurs explosions apparurent dans le champ de vision de Kotaro, il utilisait leur souffle pour accroître encore sa vitesse qui pouvait maintenant être qualifiée d’époustouflante. Pas le temps de réagir, Kotaro avait déjà encaissé plusieurs coups à l’abdomen. Pour ne rien arranger , les coups de Tomito provoquaient des petites explosions qui aggravaient encore la situation de Kotaro qui était maintenant étendu sur le sol. Son adversaire se tenait debout devant lui, l’air triomphant.

-Alors, tu as perdu ta superbe n’est-ce pas? Bon je vais te tuer, ça enlèvera ta saloperie de maléfice. Tu sais ce sera pas la première fois je me débarrasse d’un petit prétentieux dans ton genre.

Kotaro respirait calmement, il pouvait encore se relever, l’autre grand bonhomme le sous-estimait pas mal. Il s’arracha au sol en se tenant le côté ces explosions avaient tout de même une certaine efficacité.

- J’ai compris… J’ai compris comment tu fais, ta magie te permet de créer des explosions sur ce que tu touche c’est pour ça que quand tu prend appui, ça explose et le souffle même s’il est faible te permet d’aller encore plus vite. C’est intelligent mais j’ai encore de la ressource, t’inquiète pas pour ça. De plus… Hein!!!, toi là ça fait deux fois cette fois vous allez vraiment prendre cher.

Pendant qu’il parlait, il s’était aperçu que son écharpe avait traîné dans la boue, sa rage qu’il aurait presque oublié avec la série qu’il venait d’encaisser revenait au grand galop. Il sortit un autre cierge de son carquois (type 2). « Candle Make: Sword » . La nouvelle bougie prit la forme d’une épée fine, mais effilée. S’il n’avait pas le mérite d’être fort, Kotaro avait au moins celui d’être rapide, il se jeta sur son adversaire, et lui donna un coup d’estoc visant son épaule gauche. Cependant le mage avait eu le temps de voir venir et il ramena son cimetère qu’il avait rangé à son coté droit pour dévier le coup, ce qu’il parvint à faire facilement.

- Hugh… Qu’est-ce qui se passe, ça fait mal…

- Ah oui effectivement sa doit être quelque peu douloureux, c’est un peu brutal mais je t’avais prévenu que ce ne serait pas très bon pour toi de toucher à la bougie. Maintenant je vais te passer l’envie de recommencer à toucher à mon écharpe.

Kotaro avait caché sa main gauche lors de l’assaut, celle qui tenait la bougie au maléfice. Ayant anticipé le mouvement de l’épée de Tomito, il avait interposé cette bougie, qui fut tranchée net à la moitié. Le corps du brigand commençait à ressentir la douleur liée à la malédiction. Après avoir repoussé l’épée, il ne poussa donc pas son avantage le temps de reprendre ses esprits, Kotaro profita de cet intervalle de temps pour pousser son adversaire dans ses dernières défenses. Il l’assaillait d’attaque, estoc, taille, fente, ses deux cierges avaient maintenant la forme d’épée et son adversaire peinait à reconnaître les deux, s’il touchait la mauvaise, s’en serait fini de lui.
Brutalement Kotaro lâcha la bougie porteuse de la malédiction pour s’emparer à deux mains de l’autre et donner un coup de taille avec autant de force que son corps le permettait, en visant le coté droit de son adversaire. Malgré sa corpulence importante, il fut rapide à réagir et para le coup d’une main. « Candle Make: Hook » Le bout de l’épée de cire de Kotaro se changea en un énorme crochet, Tomito ne s’en rendit pas compte car le crochet avait pris forme derrière lui, aussi quelle ne fut pas sa surprise quand lors que Kotaro se dégagea, il sentit la douleur le traverser. Le crochet était profondément enfoncé dans le corps du brigand qui lâcha son arme à cause de la douleur. C’était le moment, Kotaro s’apprêtait à donner le coup final mais l’idée de tuer un homme le répugnait et il eut un instant d’hésitation et Tomito en profita pour ce dégager. Il se tenait a faible distance, la main sur son côté qui ruisselait de sang. Kotaro s’arracha à la vue de ce qui était son œuvre et récupéra la bougie qu’il avait laissé par terre (type 1).
Le brigand avait l’air de ceux qui n’ont plus rien à perdre, les plus dangereux, en un mot il allait lancer une attaque finale. Il le leva le bras, puis Kotaro ne vit plus rien mais entendit un énorme bruit qui résonnait dans la campagne vide qui avoisinait.

*Une explosion pour se cacher derrière la fumée? Bien joué*

Le jeune homme avait deviné les intentions de son adversaire et il sortit de la zone enfumée, à reculons avec pour bouclier la bougie à maléfice. A peine était il sorti de la zone de danger qu’il vit Tomito jaillir de la masse noire générée par l’explosion. Il vit la bougie mais ne put dévier son mouvement. L’impact provoqua une explosion qui renversa tout les témoins, il fallut plusieurs minutes pour pouvoir voir qui était sorti vainqueur de ce duel, le temps que la cendre et la terre projeté dans l’air alentour retombe. On parvenait maintenant à voir les deux silhouettes , l’une d’entre elle était au sol, inerte et l’autre encore à genoux, en tendant l’oreille, on pouvait entendre une respiration haletante. Kotaro était extenué, à genoux il pouvait sentir que l’homme immobile à coté de lui était encore vivant, le danger avait fait descendre sa colère mais elle le dominait toujours.

- Je ne te tuerai pas et je vais te laisser tes yeux aussi, tant pis pour les breloques, rappelle toi de moi et n’oublie pas de ne pas t’attaquer à moi, tu es libre de continuer à exercer tes malhonnêtetés mais si je te revois, j’en finis avec toi, tu es prevenu.

- Pfff… Tu crois me faire plaisir? J’en veut pas de ta pitié, de toute façon je suis plus rien maintenant alors tue moi.

- En fait je pense que je suis incapable de tuer

- De toute façon ça change rien, c’est fini pour moi.

- Ferme là je te dis que je vais pas te tuer

Le brigand ferma les yeux et murmura: « Adieu » puis il expira, Kotaro ne comprenait pas pourquoi quand il sentit la chaleur de la bougie grâce à laquelle il avait jeté son maléfice s’évanouir. Le cierge était complètement consumé et la flamme venait de s’éteindre. Il comprit que l’homme avait été tué par ce même maléfice que lui Kotaro avait jeté. Il était un tueur, jamais il n’avait pensé en arriver à une telle extrémité. Il fut étonné de voir que rien ne se passait, il avait toujours pensé qu’à la mort de quelqu’un, la Mort, dans sa grande cape noire venait prendre l’âme du défunt, un mythe qui s’effondre.
Il se leva difficilement et se dirigea vers l’assemblée de brigands qui avait assisté au combat.

- Vous… Je me souviendrais de chacun de vous et je ne vous conseille pas de croiser ma route à nouveau.

Puis il partit. Il ne voulait pas de la reconnaissance des villageois ce n‘était pas son but. Plus rien ne serait plus jamais pareil maintenant qu’il avait tué.


Dernière édition par Kotaro Nagaï le Dim 19 Oct - 2:12, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kotaro Nagaï [Validée]   Sam 18 Oct - 18:40

IV- INFORMATIONS JOUEUR


Prénom : Privé
Age : Facile devinez
Mini-présentation de vous-même : Je suis en 1°S, j'aime les mangas, le sport et voila. Attention je suis atteint d'une grave maladie incurable depuis mon plus jeune âge, la flemmite aigu vous êtes prévenu... Ce qui me passe par la tête là maintenant? J'ai envie de dormir...

Fréquence de connexion : Minimum de trois fois par semaine

Comment avez-vous connu le forum ? Grâce à un super copain que tout le monde ici connait bien, il s'appelle Google

Pourquoi vous êtes-vous inscrit ? J'aime beaucoup l'univers de Fairy Tail qui a un bon potentiel d'originalité dans les pouvoirs et aussi le rp

Que pensez-vous du forum ?
-Design réussi pour le fond et j'aime beaucoup le "qui est en ligne?" avec Happy. Rp rigoureux. Effort notable pour donner quelques trucs aux constellationnistes car dans le manga c'est vraiment la deche pour eux
-Règles bien pensées surtout pour un niveau attribué en fonction du niveau de rp au départ, cela permet d'avoir des gens forts malgré la jeunesse du forum
Cependant, quelques bémols:
  • Pas de barre de navigation, le niveau esthétique en prend un coup
  • On se limite aux guildes du manga, en gros, pas de choix à ce niveau (vous devriez quand même mettre les Phantoms).
  • Et finalement, l'En-tête du forum est un peu trop longue.

Voila félicitation sinon j'aime beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kotaro Nagaï [Validée]   Sam 18 Oct - 23:16

Déjà, je te souhaite la bienvenue sur FTG !

Pour ce qui est de ta présentation, elle est pas mal, j'ai pas grand chose à y rajouter pour le moment.

Pour ton histoire, si j'ai bien compris, elle fait aussi Test RP.

Dans ce cas, je préfère attendre l'avis d'un admin, bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kotaro Nagaï [Validée]   Sam 18 Oct - 23:22

Merci pour la bienvenue, l'histoire est un peu développée mais j'ai aussi fait un test RP comme demandé dans l'anecdote qui est plus développé. Donc voila en attente d'un d'un admin
Revenir en haut Aller en bas
Happy
Admin
Admin
Happy

Féminin
Nombre de messages : 59
Age : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

-Votre Personnage-
Magie:
Niveau:
Guilde/Travail: Fairy Tail

MessageSujet: Re: Kotaro Nagaï [Validée]   Dim 19 Oct - 13:38

Kotaro... Je crois que je suis devenue une grande fan de toi... *_* (avoues ça te fais peur Twisted Evil )

Pour moi, tout est ok. J'ai vu quelques mots oublié mais bon, moi ça me choque pas au point de te demander de tout recommencer. Enfin bref, j'aime de toute façon trop ton perso pour te refuser la validation ><. Te voilà donc :

VALIDE


Amuses-toi bien sur Fairy Tail Generation.

Ton niveau sera le niveau 5. Si Aquarius est pas contente, tant pis pour elle Twisted Evil .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f-t-g.keuf.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kotaro Nagaï [Validée]   Dim 19 Oct - 23:55

Content que ça te plaise mais je vais revoir l'aspect psycologique du personnage pour le rendre plus crédible et un peu plus fun à jouer.

Grande fan? C'est super ça...

*Esprit calculateur en marche*
Grande fan -> Esclave devouée
Esclave devouée -> Super bueno
Esclave devouée + Admin -> Mega Super Bueno

Je sens qu'on va très bien s'entendre yek yek yek...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kotaro Nagaï [Validée]   Lun 20 Oct - 23:31

Dsl double post, c'est moche...

Je me sens coupable d'avoir laissé un blanc donc je complète:

Autres particularités

Quelques précisions à propos de ma magie qui doit vous paraître énigmatique. La magie des bougies donc. Elle est issue de la synthèse des deux apprentissages qu’à reçu Kotaro, d’une part les malédictions, glyphes sceaux et d’autres part le modelage (de la cire). Donc, par ou commencer?
Les bougies de type 1, ce sont des bougies normale, facilement dommageables, Kotaro ne peut pas leur faire de mal (évidemment sinon ce serait facile, elles lui servent pour lancer son maléfice, il allume sa bougie (par magie) et le maléfice commence, la flamme représente l’esprit de la victime et la bougie son corps. Si je ne peut pas lui faire subir quoi que ce soit, vous vous le pouvez, c’est l’intérêt, donc évitez d’éteindre la flamme (vous tomberiez dans un état comateux pour une durée indéterminée) ou de couper/fondre/détruire la bougie (vous sapez vous-même votre résistance physique et le cierge finit de brûler plus rapidement). Si cela finit de brûler, c’est simple, vous êtes mort mais rassurez vous le processus de fonte est très lent faut juste éviter d‘y toucher...
Les bougies de type 2: La cire est très dure, Kotaro s’en sert comme arme, elle est donc assez résistante pour croiser le fer avec quelque un. L’avantage par rapport à une arme classique en fer? Et bien la maîtrise de la cire lui permet de changer la forme du cierge au cours du combat, méfiance donc…
Les bougies de type 3: Pour le moment Kotaro n’est pas encore assez expérimenté pour les utiliser sachez seulement que ce sont des petites bougies et qu’il utilise les glyphes pour les faire fonctionner

J’entends déjà les plaintes: "ça se fait pas d’où tu as deux magie c’est un avantage énorme contre quelque un qui n’en a qu’une seule, gna gna gna c‘est dégeulasse, gna gna gna moi aussi je veux" … (<---- Gros chiant)
Donc oui c’est puissant (je trouve en tout cas et sympa en plus) mais je n’allait pas m’amuser à choisir un truc que je trouve faible et en plus il y a des désavantages dont je n’ai pas encore parlé. Tout d’abord la cire c’est pas très résistant, la bougie de type 2, même si elle est très solide, ça reste destructible, de plus mon personnage a reçu deux enseignement donc il est pas non plus the expert n°1 dans les deux domaines, c’est donc pour ça que Kotaro est faible en modelage à distance.
Donc si on fait une comparaison avec un modeleur (je vois que Gray), on voit que: Il peut modeler bien à distance et moi beaucoup moins. Il est meilleur en modelage donc plus rapide. Mais j’ai une connaissance des malédictions, sceaux, glyphes (surtout malédiction).
Donc par conséquent j’estime que ça se vaut et si certains trouve que c’est un pouvoir trop puissant qu’ils aillent en parler avec Lakusas par exemple, s’il y en a qui le trouve trop faible, tant mieux.


Quelques informations supplémentaires sur le personnage pour vous donner une idée sur ses caractéristiques (en gros):
Force: +
Vitesse: ++++
Magie: +++
Résistance: ++
Revenir en haut Aller en bas
Happy
Admin
Admin
Happy

Féminin
Nombre de messages : 59
Age : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

-Votre Personnage-
Magie:
Niveau:
Guilde/Travail: Fairy Tail

MessageSujet: Re: Kotaro Nagaï [Validée]   Dim 26 Oct - 13:46

J'avais pas vu ça... M'enfin, c'est correct donc on s'en fout un peu... C'est une magie originale, j'aime bien. Même si ça me fait énormément penser à Mr.3 de One Piece...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f-t-g.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kotaro Nagaï [Validée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kotaro Nagaï [Validée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les messages et commentaires a validés
» ITO NAGA : Invité grandiose
» Kobayashi Kotaro
» Commande validée
» La balade de Naga cherche son illustrateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail Generation :: ~oO Acceuil Oo~ :: Archives :: Fiches validées-
Sauter vers: